Dietetique Moretti

DIETETICIENNE-NUTRITIONNISTE

Le petit-déjeuner idéal pour les enfants et adolescents

| 0 Commentaires

Un déjeuner sain pour un enfant/adolescent doit comprendre :

– des féculents :
du pain (idéalement gris ou multi-céréales), il peut être frais ou toasté. On peut faire varier avec des biscottes, de la brioche, baguette…
OU des céréales non sucrées : flocons d’avoine, du muesli,…

une matière grasse : du beurre sur le pain (beurre). Ou quelques noix/amandes/noisettes… dans le yaourt ou avec les céréales. La matière grasse peut également être un peu d’huile et des tomates, olives… comme on fait dans certains pays méditerranéens

un produit laitier : du lait (1/2 écrémé – à partir de 4 ans, lait entier avant – lait de croissance) dans les céréales ou consommé à côté dans un verre ou dans une tasse (cela peut être du lait chaud), un yaourt (nature, entier, non sucré), ou du fromage « normal » et non « light » – varier les types de fromage – (sur le pain ou un morceau de fromage en complément)

un fruit (ou un légume): Ce fruit peut être coupé dans le yaourt. Ecrasé sur le pain ou encore pris à côté. Cela peut être un fruit frais, surgelé ou éventuellement de la compote maison (!éviter les jus de fruits)

de l’eau : (ou thé, tisane….) : à ne pas oublier

La place des garnitures sucrées :
On peut ajouter un peu de miel ou de confiture sur le pain (avec le beurre). Ou un carré de chocolat à casser en éclats sur le pain. Ou éventuellement une cuillère à café de confiture ou de miel dans le yaourt nature. Ou encore un carré de chocolat à faire fondre dans le lait chaud. Ou un peu de miel dans le thé. Mais ces garnitures sucrées ne sont pas obligatoire.
De plus il faut éviter de multiplier les sources (pain + chocolat + yaourt sucré + cacao….)

!!! S’il y a une « collation de 10h » cela DOIT être un des composants du petit-déjeuner que l’adolescent n’a pas consommé lors de celui-ci. Si l’enfant ne mange pas le fruit au petit-déjeuner il peut alors le prendre pour sa collation de 10h, par exemple.

Lorsqu’on n’a pas l’habitude de prendre un petit-déjeuner :
Il est bien d’au moins se forcer à prendre le temps de se mettre à table et laisser le temps à l’appétit de se montrer.
Bien souvent les jeunes ne déjeunent pas en semaine mais prennent un petit-déjeuner durant le week-end. D’une part car ils prennent le temps, ils ont parfois besoin d’un temps + long entre le réveil et le premier repas…
Il est important alors de se lever plus tôt en semaine, d’aller dormir + tôt également.
Si le jeune est en forme, pas stressé par le temps et installé pour prendre un petit-déjeuner avec un large choix d’aliments qu’il apprécie il y aura plus de chance qu’il déjeune.
Il est important que ce repas soit convivial, que la famille se mette à table, que l’adolescent ne soit pas le seul à prendre un petit-déjeuner.
Ainsi s’ils sont installés ensemble, avec des aliments variés à table, l’odeur des toasts et du lait chaud,…. Ce sera déjà bien plus tentant !

 

Et pour rendre cela plus concret ainsi que pour vous donner des idées, voici un exemple de 2 semaines de petit-déjeuner pour vos enfants et adolescents !

Laisser un commentaire

Champs Requis *.